Un randonneur passe la nuit dehors

ll était parti seul, mardi, pour une balade en raquettes depuis Sainte-Foy-Tarentaise vers le village du Monal, puis le col de l’Aiguille. Mais ce vacancier britannique s’est égaré et s’est fait surprendre par la nuit. C’est le loueur du gîte où il résidait qui a donné l’alerte mardi soir. Il venait de recevoir un coup de fil de son résident, lui indiquant qu’il était perdu.

Localisé hier matin par hélicoptère

Dans un premier temps, c’est Jeff Limbarinu, chef des pistes de Sainte-Foy, qui est prévenu. Il alertera immédiatement les CRS-Alpes basés à Albertville, de permanence cette semaine pour le secours en montagne.

Les recherches sont d’abord effectuées sur tout le domaine skiable, puis dans le secteur du Vallon du Clou, à proximité d’un petit lac. À l’aide de scooter des neiges, les pisteurs ont tenté de le retrouver jusqu’à minuit, mais en vain.

Ils étaient en contact téléphonique avec le randonneur disparu. « Au téléphone, il était désorienté, il ne voyait pas de lumières, et donc il ne pouvait pas décrire où il se trouvait », précisera Jeff Limbarinu.

De leur côté, les CRS ont aussi déclenché dès le début de soirée une caravane terrestre de six secouristes en montagne, et sillonnaient en ski de randonnée un vaste secteur jusqu’à 3 h 30 du matin. Dans des conditions dantesques, entre vent et chutes de neige. « Ses traces de raquettes étaient effacées, et sa localisation était très approximative… », explique l’un des secouristes.

Une nuit dans un igloovillage_Monal_photo_anne

Hier matin, les recherches ont repris avec une météo peu favorable. L’hélicoptère attendait, lui, une éclaircie pour décoller de Courchevel. Ce qui fut possible vers 9 h 30 du matin. « Nous savions qu’il se trouvait entre le sommet d’une forêt et une ligne électrique. Cela nous a bien aidés pour le localiser. »

L’Anglais de 47 ans a finalement été retrouvé vers 2 400 m, au-dessus de l’Echaillon. Il n’avait pas souffert de sa nuit à l’extérieur : il s’était construit une sorte d’igloo de fortune, dans les barres rocheuses, et avait pu profiter d’une relative douceur durant la nuit, par rapport aux grands froids du week-end dernier. Hélitreuillé par les CRS, il a toutefois été transporté vers l’hôpital de Bourg-Saint-Maurice.

                                                                                                        Céline Pilati (texte & photo)

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

css.php