L’archer Sébastien Flute

L'archer Sébastien Flute

Des enfants en vacances bien heureux de cette initiation organisée par l’office de tourisme.

L’archer Sébastien Flute

Des vacanciers heureux de rencontrer le champion Sébastien Flute

L’archer Sébastien Flute. Mercredi, à Sainte-Foy-Tarentaise, pour éviter la pluie, l’initiation de tir à l’arc avec Bruno Ballisard, animateur diplômé, et la démonstration en compagnie du champion Sébastien Flute ont eu lieu dans un garage souterrain de la résidence MMV.

De très nombreux vacanciers étaient présents pour s’initier à ce sport , se confronter à la discipline, et échanger avec l’archer Sébastien Flute. Savoir différencier un arc classique d’un arc à poulie, apprendre à placer correctement ses mains, apprendre à viser juste : il y avait de quoi apprendre.

Sébastien Flute a débuté le tir à l’arc à l’âge de 11ans dans un club puis, petit à petit, il a progressé. À 15 ans, il a été recruté en équipe de France junior. À 17 ans et demi, il a commencé les compétitions junior aux couleurs de l’équipe de France. À 18 ans et demi, il entrait dans de l’équipe B, pour finalement devenir champion olympique à 20 ans.

Après Sydney, Sébastien Flute a décidé d’arrêter sa carrière, mais après les JO de Pékin où il était consultant, il a recommencé. À force de volonté et de travail, il est devenu champion de France de tir olympique en 2011. Il a arrêté définitivement à l’issue des épreuves de sélection pour les JO de Londres en 2012.

Aujourd’hui il se consacre entièrement au développement de la marque SF-Archery. Sébastien Flute participe de temps en temps à des démonstrations pour des entreprises lors de stage de cohésion, ou des animations avec du public. Il a avoué aimer ces rencontres. Il se dit être un pur produit du système (licencié en club, puis sport étude,pôle entrainement à l’ INSEP à Paris). « Devenir un athlète demande un investissement total, la motivation rentre en ligne de compte, mais le travail est nécessaire encore et encore. Pour les jeunes en sport études, il faut arriver à concilier études et compétition mais c’est une belle école de la vie. »

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

css.php