Alexis Desseaux & Giovanni Rocca

Alexis Desseaux & Giovanni Rocca

Alexis Desseaux & Giovanni Rocca

Giovanni Rocca et Alexis Desseaux

Alexis Desseaux & Giovanni Rocca : Comédien originaire de Valenciennes, partageant son temps entre la région Nord et Paris, c’est armé d’une volonté absolue de réussir  que Giovanni Rocca passe du théâtre au cinéma. Capable d’incarner un personnage allant du plus sombre au plus tendre, Giovanni s’implique sans cesse, toujours en quête  de découvrir. Après une formation aux Cours Florent et divers stages axés sur le théâtre et le cinéma, il ne cesse de vouloir se perfectionner et se diversifier. Il a découvert le masque et la gestuelle clownesque aux côtés de Pierre Baillon et Christine Lemaire lui permettant de travailler le corps, l’expression corporelle et la conquête de soi. Giovanni  multiplie les projets artistiques; il interprète le rôle de Luigi, patriarche d’une famille italienne dans la pièce de Fausto Paravidino « La maladie de la famille M » avec une troupe de jeunes professionnels avec qui il travaille avec passion. Sous la direction de Stéphanie Laferrière qui le coache depuis plusieurs années et metteur en scène de la pièce, Giovanni se plaît à incarner ce personnage tantôt lunaire-tantôt conscient, tantôt acariâtre-tantôt attachant.   Il a participé au court-métrage  « La grenouille Bleue » réalisé par Fabrice Briseux sur une idée originale de Céline Pilati. Tourné en grande partie à Caen, ce film au casting intéressant (Jean-Marie Juan,  Jean-Marie Mistral, l’aimable participation de Jean Claude Dreyfus pour la voix off) est destiné à différents festivals; une première sélection  pour le Festival « Fenêtre sur courts d’Avignon » en Avril 2014 et en juin 2014 à Binic, et voire une diffusion à la télévision.

 

     Alexis Desseaux & Giovanni Rocca : Deux acteurs hors du commun avec tellement de similitudes.

 

Céline Pilati à Giovanni Rocca : « Pourquoi avoir accepté de participer au tournage de la grenouille bleue? »

Giovanni Rocca: « je ne rate jamais une occasion de flirter avec la caméra et ce projet m’a séduit de par le sujet et le casting »

 

Céline Pilati à Giovanni Rocca: « que pensez-vous de votre participation à ce film ? Lieux, tournage, ambiance »

Giovanni Rocca: « Les lieux choisis reflètent la réalité et l’ambiance de tournage fut chaleureuse avec un respect entre tous les comédiens et l’équipe technique. Ça a été un réel plaisir de tourner aux côtés de ces acteurs et actrices très talentueux ».

 

Céline Pilati à Giovanni Rocca: « quels sont vos futurs projets? »

Giovanni Rocca: « Mes futurs projets sont essentiellement au théâtre. Le personnage de Luigi que j’interprète me tient particulièrement à cœur, c’est un personnage très riche avec différentes facettes selon les moments de la pièce. Je poursuis donc l’aventure commencée en janvier 2013 avec une nouvelle distribution et une nouvelle mise en scène plus  moderne de Stéphanie Laferrière. Dans cette comédie dramatique, nous avons voulu dégager tout le comique de situation et rendre les personnages plus décalés comme un médecin totalement burlesque ou encore un Fulvio et un Fabrizio en totale opposition. Nous avons ouvert un festival de théâtre en mai 2014 hors catégorie dans la région Nord et d’autres dates suivront.  Je prépare également deux nouvelles pièces,  » Couple ouvert à deux battants » de Dario Fo  avec Stéphanie qui sera ma partenaire et mise en scène par Alexis Desseaux et « L’île des esclaves » de Marivaux qui sera mise en scène par Stéphanie.

 

 Giovanni Rocca a rencontré Alexis Desseaux à Paris. Tous deux passionnés  par le théâtre et le cinéma, c’est au cours de la discussion qu’ils se sont découvert de nombreux points communs dont l’authenticité et les vraies valeurs du théâtre. Alexis a une longue expérience professionnelle, près d’une cinquantaine de pièces de théâtre à son actif et une centaine de téléfilms et courts métrages. Il vient de s’associer à Ludovic Minne pour créer « Théatrissime », compagnie spécialisée dans l’événementiel et dans laquelle Giovanni pourrait bientôt collaborer.

Céline Pilati à Giovanni « Connaissiez-vous Alexis Desseaux avant votre rencontre ? si non, comment résumeriez-vous cette 1ère rencontre ? »

Je ne connaissais pas personnellement Alexis Desseaux avant cette rencontre si ce n’est par les différents personnages qu’il a incarné à la télévision, au cinéma ou au théâtre.Cette 1ère rencontre a été très riche en termes d’échanges. Je le remercie pour sa simplicité, sa générosité et son authenticité. Ses qualités personnelles et professionnelles font de lui un homme d’exception.

 

Céline Pilati à Giovanni « Avez-vous parlé d’une éventuelle collaboration ? Avez-vous des projets en commun »

Nous nous sommes rendus compte au fur et à mesure de cette rencontre que nous partagions une même vision du théâtre et du métier de comédien. Cette complicité naissante  nous a donné envie de travailler ensemble. Je préparais « Couple ouvert à deux battants » de Dario Fo mais je n’avais pas encore trouvé le metteur en scène idéal. Après avoir suggéré l’idée à Alexis, nous avons convenu d’une nouvelle rencontre avec ma partenaire  afin de lui présenter une lecture de la pièce.  Alexis a été emballé et séduit par la pièce et le couple atypique que l’on forme avec Stéphanie et il a accepté de nous mettre en scène.  C’est une très belle aventure qui commence et je l’en remercie.

 

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux « Alexis, comment résumeriez-vous cette 1ère rencontre avec Giovanni? »
Alexis Desseaux : »Je profite de cette interview pour vous remercier de m’avoir suggéré de le rencontrer et de devoir travailler ensemble. Il est vrai que suite à cette proposition et après avoir découvert son parcours et ses photos, cela m’a donné envie de le rencontrer. Dès les premières minutes nous avons eu une bonne accroche, un contact simple qui s’est déroulé pour l’anecdote, dans un lieu qui s’appelle « l’atmosphère ». (Elle fut bonne !)

 

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux « quel est votre vision de travail sur ce futur projet ?» 

Alexis Desseaux : » Giovanni et Stéphanie m’ayant proposé une lecture avec un bel engagement, il me parait tout à fait envisageable de les mettre en scène sur ce texte de Dario Fo. L’univers de l’auteur est régulièrement travaillé pour des rôles féminins, et je trouve très intéressant avec  cette pièce d’explorer  le meilleur et le pire dans la relation du couple. Le rôle masculin  ne sera pas envisagé comme faire valoir, mais comme un révélateur  de celui-ci. Nous explorerons la puissance des sentiments, les confusions émotionnelles, et la perception de l’amour si subjectif ! Tout cela, dans une forme dynamique de genre comédie satyrique.

 

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux « Vous êtes toujours à la recherche de nouveaux défis, de nouvelles aventures, qu’est ce qui vous motive aujourd’hui ? »
Alexis Desseaux « Justement conscient d’être dans une époque où il y a beaucoup de confusion, j’ai un désir de recherche simple, juste et sincère. J’explore  les projets, les plus utiles et les plus pratiques possibles, car j’ai  conscience que le monde virtuel d’aujourd’hui est un monde de séduction,  très attractif, et qu’il est de notre responsabilité de partager des moments vrais. Tous les  textes d’auteurs qui vont dans ce sens sont les bienvenus. »

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux  »  vous vous engagez auprès d’élèves comédiens, comme  metteur en scène, cela est -il différent de votre métier de comédien ? »

Alexis Desseaux : « Ce n’est pas si différent que çà, en observant  les élèves, leur propre regard  et leur spontanéité, cela enrichit souvent mes implications professionnelles. Ces échanges  précieux sont dynamisants. Autant pour eux que pour moi. »

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux « Entre le théâtre et le cinéma, lequel préférez-vous ? Ou plutôt lequel des deux vous permet de mieux vous exprimer ? »

Alexis Desseaux : « Difficile de répondre car c’est un  travail  complémentaire, Il s’effectue dans le partage direct avec le public pour le théâtre, nécessitant une maitrise émotionnelle et une responsabilité d’engagement dans le texte de l’ auteur.

La notion de présent « ici et maintenant », dans l’interprétation  est capitale. Pour le cinéma, il est nécessaire d’être encore plus précis concernant les intentions de jeu, car toute projection extérieure  est dangereusement amplifiée. Mais il y a un dénominateur commun, outre la justesse des intentions, c’est l’efficacité du plan rapproché  au sens propre comme au sens figuré »

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux « Vous multipliez les projets, comment faites vous pour tenir le rythme ?  Est ce votre passé  de sportif qui vous apprend à  mieux gérer votre temps aujourd’hui ? »

Alexis Desseaux: « Ces alternances professionnelles me permettent de ne pas avoir de  frustration  artistique. Même s’il est délicat d’avoir trop de projets en même temps, il faut savoir les gérer avec la même énergie,  et les mêmes implications. Pour s’investir correctement, comme un vrai sportif, il est nécessaire d’avoir une bonne hygiène de vie, pour se préparer aux diverses compétitions !. C’est sans doute mon passé de sportif  qui me permet d’y arriver aujourd’hui. Mais bien entendu pour cela, je m’impose de véritables moments de récupération. En substance l’entraînement est semblable à  la répétition, et la compétition est semblable à la représentation. « 

 

Céline Pilati à Alexis Desseaux « En ce début d’année 2014, que peut-on vous souhaiter ? »
Alexis Desseaux: «  De garder les yeux bien ouverts et de ne pas me tromper de choix !  Je suis toujours touché par les propositions d’auteurs, de  metteurs en scène ou de réalisateurs qui me font confiance, pour défendre leur projet .Alors, à bientôt…… ! »

 

Texte et Photo Céline Pilati

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

css.php